Les Chanteurs

CHANTEURS SOLISTES

SALOME MYRNA, LISA MAGRINI et MARJETA CERAR, Sopranos

SaloméMyrna.jpg  LisaMagrini  IMG_20170309_152352

CATHERINE PILLONEL BACCHETTA et MARIA IRENE FANTINI, Mezzo-Sopranos

CatherinePillonelBacchetta  Maria Irene Fantini print portrait 4x5.jpg

VÉRONIQUE ROSSIER, VÉRONIQUE RAPIN et EMMA JÜNGLING, Altos

ROSSIERVéronique.Alto  VéroniqueRAPIN.NB  EmmaJüngling

SIMON SAVOY, Contre-Ténor

SimonSavoy

XAVIER MAUCONDUIT et FABIO ANTONIELLO, Ténors

Capture-Photo-Xavier  fabioantoniello

STEPHAN IMBODEN et RAPHAËL HARDMEYER, Barytons-Basses

imboden_basse  raphael-Hardmeyer

ornements

CHANTEURS EN FORMATION CONTINUE

SUSANNE BOSSY, Soprano

PIERRE PANTILLON, Baryton

ornements

– BIOGRAPHIES – 

LisaMagriniLISA MAGRINI, Soprano
Née à Avignon en 1982, elle a très tôt l’expérience du chant soliste et de la scène puisqu’elle rejoint dès l’âge de treize ans l’ensemble Tard Quand Dîne qui couvre un répertoire allant de la musique médiévale aux musiques traditionnelles. Au sein de cet ensemble elle fera plus de 300 concerts avant ses dix-huit ans, en France, en Allemagne et au Canada. Attirée par le répertoire classique, elle se forme auprès du ténor Carlos Belbey, et intègre la classe de Laure Florentin au Conservatoire d’Aix en Provence, qu’elle quitte après avoir eu son diplôme de fin d’étude en 2008. La même année, elle obtient une licence de musicologie à l’Université de Provence. Elle se forme également en vocalité baroque auprès de Vincent Recolin, Monique Zanetti, Lise Arseguet, Gérard Lesne, Eugène Ferré, Jean-Marc Aymes, Raphaëlle Kennedy, et ponctuellement avec Johannette Zomer, Hopkinson Smith, Léonardo Garcia Alarcon… Lisa étudie ensuite à la Schola Cantorum Basiliensis, auprès de Dominique Vellard, Gerd Türk, Kate Dineen et Crawford Young pendant trois années durant lesquelles elle complète un Master d’interprétation de musique ancienne. Lisa Magrini a eu l’occasion de donner de nombreux concerts en soliste en France, Suisse, Allemagne, Espagne, Belgique, Irlande, Canada, Maroc et Bolivie. Elle a chanté sous la direction de Christophe Rousset, Andrea Marcon, Dominique Vellard, Vincent Recolin, Michel Piquemal, Conrad Steinmann, Luc Coadou, Sébastien Boin, Julian Villarraga… Lisa se produit dans des rôles d’opéra ou d’oratorios comme par exemple : La Pieta dans la Morte Delusa de Bassani à Genève en 2011, sous la direction de Lionel Desmeules;  Filia dans Jephte de Carissimi, Abbaye du Thoronet, Août 2010 sous la direction de Dominique Vellard; Vagans dans Juditha Triumphans de Vivaldi à Genève en 2010 sous la direction de Lionel Desmeules; Tullia dans Ottone in Villa de Vivaldi à la Fondation Royaumont en 2007  sous la direction de Gérard Lesne;  Calisto dans La Calisto de Cavalli à Essaouira (Maroc) en 2006 sous la direction de Vincent Recolin… Lisa se produit aussi en récital avec le pianiste Jean-Marc Maitrot dans un programme de mélodie française (Fauré, Ravel, Roussel, Debussy…) ainsi qu’avec la claveciniste Natalia Cherachova avec un répertoire de musique baroque allemande et française (Bouteiller, Lully, Dumont, Couperin, Haendel,  Capricornus, Bach…) Avec le claveciniste Lionel Desmeules , elle a donné plusieurs tournées de leur concert « Tiranno Amore, Core Stolto ! » (Luzzaschi, Monteverdi, Steffani, Rossi, Strozzi, Kapsberger, Vivaldi …) en France et en Suisse.  Ce récital a donné lieu à un enregistrement avec l’ensemble Caravelle qui sera disponible en 2013. Elle a par ailleurs co-créé avec six autres chanteurs solistes l’ensemble Vox Vagans qui est spécialisé dans la musique polyphonique de la Renaissance et début baroque. Lisa enseigne la technique vocale depuis 2005. http://www.lisamagrini.com/

IMG_20170309_152352MARJETA IVA CERAR, Soprano
Marjeta Iva Cerar, a débuté sa formation de chant auprès de Barbara Tišler et Marta Močnik Pirc dans l’Institut St. Stanislas de Ljubljana en Slovénie. Elle a poursuivi ses études auprès de Mateja Arnež Volčanšek au Conservatoire de musique et de ballet de Ljubljana. Elle a participé à des masterclass en Slovénie, en Suisse ainsi qu’au Mozarteum Sommerakademie à Salzburg et Urbino Musica Antica. Avec l’ensemble Aurion elle a été boursière de Fondazione Cini à Venise lors de masterclass de la musique de Matteo da Peruggia. Durant ses études, Marjeta Iva Cerar s’est investie dans de nombreux projets musicaux, notamment en 2011, en tant que soliste dans le Requiem de Mozart avec le chœur et l’orchestre du Conservatoire de musique Jurij Slatkonja à l’occasion de concerts en Slovénie et en Autriche. Jusqu’à présent, elle a chanté avec des formations musicales variées et dans des répertoires différents, comme, par exemple, avec ensemble Cortesia lors du spectacle « The inimitable song : Courtly Love through Poetry, Music and Dance » à Ljubljana. En 2012, elle a gagné le premier prix lors du concours Bruna Špiler à Herceg Novi (Montenegro). En octobre 2014, elle a fait une série de concerts de Dowland en Slovénie, Croatie et Italie, avec luthiste Bor Zuljan. Récemment, en 2016 elle s’est manifestée dans le rôle-titre lors de la création de l’opéra Desdemona écrite par compositeur Mathias Riise. Elle chante régulièrement avec l’ensemble Cantatio à Genève. Actuellement, elle étudie le chant lyrique à la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Gilles Cachemaille.

ROSSIERVéronique.AltoVÉRONIQUE MEYLAN ROSSIER, Alto
Une licence en psychologie de l’université de Genève en poche, elle entreprend des études professionnelles de musique au conservatoire de Fribourg et obtient son diplôme d’enseignement en juin 2007. Au cours de sa formation, elle prend part à des master-classes données par Mady Mesplé et Philippe Huttenlocher. Par la suite, elle perfectionne sa technique vocale auprès d’Isabelle Henriquez. Elle débute en 2002 au sein de l’Ensemble Vocal de Lausanne sous la baguette de Michel Corboz, où elle s’immerge dans le répertoire choral. Durant plusieurs années, elle se forge une expérience artistique au travers de projets divers : ensembles, concerts, opéras et récitals (duos avec une soprano, programme de Dowland et De Falla avec guitare, etc.). Entre 2008 et 2009, elle rejoint l’ensemble Euterpe de Christophe Gesseney, assurant les solos alto dans des œuvres de J.S. Bach, Schütz, Monteverdi et Vivaldi. C’est dans la classe de Giselle Salin (Théâtre des Osses de Fribourg) qu’elle se forme au jeu théâtral. Elle foule la scène pour la première fois en 2003 en participant au Roi Pausole de Honegger de l’Opéra de Fribourg ; s’en suivront des productions telles que Le Chapeau de Paille de Nino Rota, Le Journal d’un disparu de Janacek et Les Noces de Strawinsky. Entre 2006 et 2010, elle est régulièrement sollicitée pour rejoindre les chœurs du Grand Théâtre de Genève pour notamment : Hamlet d’A. Thomas, Meistersinger, Lady Macbeth de Mzensk, Les Contes d’Hoffmann, La Damnation de Faust et Alice in Wonderland. En janvier 2010, lors du Festival Euterpe sur Lausanne, elle incarne plusieurs rôles mezzo-soprano du répertoire mozartien (Cherubino, Dorabella, Annio) dans un spectacle élaboré par le metteur en scène Julien Magges. Dès 2008, son activité comme soliste prend de l’essor et, sous la baguette de nombreux chefs en Suisse Romande, elle explore des œuvres allant de la musique ancienne à des pièces contemporaines, en passant par quelques créations (A. Ducret, J.-F. Michel, etc.). Affectionnant particulièrement les concerts et l’oratorio, on a pu l’entendre dans maintes cantates et messes de J.S. Bach, dans diverses pièces et messes de Mozart, passant de Monteverdi, Schütz, Charpentier, Haydn à Mendelssohn, Schumann, Brahms, Dvorák, Britten, pour n’en nommer que quelques-uns. De ses productions, on retient les Requiem de Mozart, Gloria de Vivaldi, Stabat Mater de Pergolesi, Der Tod Jesu de Telemann, Requiem de Michaël Haydn, Sept Dernières Paroles du Christ de Joseph Haydn, Oratorio de Pâques et Messe en si de J.S. Bach, Berliner Messe d’Arvo Pärt, Drei Geistliche Lieder de Mendelssohn, Liebeslieder de Brahms, Stabat Mater de Gouvy, Messe en g de Vaughan Williams, Oratorio de Noël de Saint-Saens, Vin Herbé (rôle de la mère d’Iseult) de F. Martin, Petite Messe Solennelle de Rossini et Requiem de Duruflé.

SimonSavoySIMON SAVOY, Contre-Ténor
Né en 1978 dans le canton de Fribourg, Simon Savoy découvre tôt son amour du chant dans la chorale familiale. À 8 ans, il commence à jouer du piano. Il étudie auprès de Christine Slongo au Conservatoire de Fribourg, où il est diplômé en 2001, recevant son diplôme d’enseignement « d’excellence ». Il entre dans la classe de concert de Karl-Andreas Kolly à la Hochschule für Musik und Theater Zürich Winterthur (ZHdK). En 2005, il reçoit son Diplôme de Concert avec distinction. Depuis 1994, il prend régulièrement des cours de chant avec Nicole Fallien et Frédéric Faye à Paris et a donc continué, en plus de son activité pianistique, à se consacrer intensivement au chant. Le dévouement musical de Simon Savoy est très polyvalent. Il se produit en tant que soliste au piano ou en tant que chanteur (alto) et en tant que musicien de chambre et accompagnateur. En outre, il a déjà une riche expérience comme choriste de l’Ensemble Vocal de Lausanne, sous la direction de Michel Corboz, avec lequel il a effectué des tournées dans le monde entier depuis 2006. Il est également membre du Chor J.S. Bach-Stiftung St. Gallen sous la direction de Rudolf Lutz. Dans le cadre du concert « la Passion Regards » il chante en mars 2010 en tant que soliste dans la Passion selon St Matthieu de Bach (BWV 244) à la cathédrale de Lausanne. En Juin et Juillet 2010, il accompagne au piano le chœur de la Fondation Gulbenkian, Lisbonne, sous la direction de Michel Corboz, dans la Petite Messe Solenelle de Rossini à Leiria (Portugal), Paris et Deauville. Il est invité par le Festival Bach-en-Combrailles, où il est entendu en août 2010 en tant que soliste avec l’ensemble Abendmusik et avec l’Orchestre Régional d’Auvergne sous la direction d’Arie van Beek, dans la Cantate BWV 169 de Bach pour alto solo et dans d’autres œuvres. En Décembre 2010, il joue comme soliste le Concerto pour piano de  Robert Schumann, au Musikverein Helvetia Ruti-Tannon, à l’occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur. En 2005, Simon Savoy a reçu le prix Interclubs / Réussite du Lion’s Club, du Rotary Club et du Pro Juventute Veveyse de Châtel-St-Denis. En plus de ses activités en tant que chanteur et pianiste, Simon Savoy enseigne le piano et le chant dans sa classe privée à Bossonnens dans le canton de Fribourg.

Capture-Photo-XavierXAVIER MAUCONDUIT, Ténor
Xavier Mauconduit débute l’apprentissage du chant lyrique à l’age de 15 ans auprès de la mezzo-soprano Florence Rousselle à Amiens. À 21 ans, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris dans la classe de Gerda Hartman et obtient son Prix avec mention Très Bien en juin 2008. En 2007 il est déjà premier prix d’interprétation au 4ème Concours International de Mélodie Française de Toulouse. A l’opéra, il interprète Don José dans Carmen de Bizet, Walther dans les Maîtres Chanteurs de Nuremberg de Wagner au Wagner Geneva Festival, Bastien dans Bastien & Bastienne de Mozart avec l’orchestre de l’opéra de Massy, le 2ème Juif dans Salomé de Strauss à l’opéra de Bordeaux, le 1er homme d’arme et le 2ème Prêtre dans Die Zauberflöte de Mozart dans les opéras de Bordeaux et Vichy, Giove dans le Nozze di Teti e Peleo de Rossini avec l’ensemble Matheus, Borsa dans Rigoletto de Verdi au festival des opéras en Plein Air, Doctor Cajus dans Falstaff de Verdi à l’opéra de Metz, ou encore Mengone dans Lo Speziale de Haydn au Théâtre artistic Athévains.  Il chante régulièrement en soliste avec les ensembles Opalescences, l’Ensemble Baroque de Joux, l’orchestre Manifesto, l’Orchestre de Chambre de Mayenne ou encore le Chœur et Orchestre de Chambre de Senlis, dans des œuvres de musique de Chambre et d’Oratorio de Bach, Buxtehude, Haendel, Stravinsky, Purcell et Josquin Desprez. Retrouvez et suivez Xavier Mauconduit sur son site internet xaviermauconduit.com.

imboden_basseSTEPHAN IMBODEN, Baryton-Basse
Stephan Imboden débute sa formation musicale à 7 ans auprès de la Schola des Petits Chanteurs de Sion. Après des études de piano et de hautbois, il poursuit ses études au Conservatoire de Lausanne dans la classe de Juliette Bise où il obtient un diplôme d’enseignement ainsi qu’un 1er prix de virtuosité avec félicitations du jury. Il complète sa formation à l’Opéra de Lyon puis se perfectionne dans la musique baroque française à Versailles. Son expérience musicale et scénique s’étend de la musique baroque à la musique contemporaine. Stephan Imboden est appelé comme soliste pour de nombreux concerts et opéras en Suisse, en Europe et au Japon par des chefs réputés tels que : Antonello Allemandi, Philippe Bender, Michel Corboz, Jesus Lopez-Cobos, Gabriel Garrido, Martin Gester, René Jacobs, Armin Jordan, Louis Langrée, Jean-Claude Malgloire, John Nelson, Andrew Parrott, Jersy Semkow, Joël Suhubiette, Arie van Beek, Tibor Varga, Christian Zacharias. A son répertoire figurent les grandes œuvres d’oratorio telles que les Passions de J.S. Bach, le Requiem de W.A. Mozart et de G. Verdi, la Création de J. Haydn. A l’opéra, il interprète les rôles de basse tels que Sarastro dans la Flûte Enchantée de W.A. Mozart, Créon dans Médée de M.A. Charpentier, Philippe II dans Don Carlos de G. Verdi. A son actif figurent plusieurs enregistrements radio et TV ainsi qu’une discographie comprenant des oeuvres de Bach, Bassani (Diapason d’Or), Brahms, Carissimi, Cazzati, Charpentier, Monteverdi, Mozart, Pendelton, Rameau, Saint-Saens et Stravinsky.

raphael-HardmeyerRAPHAËL HARDMEYER, Baryton-Basse
Né à Lausanne, Raphaël Hardmeyer débute son parcours musical à l’âge de sept ans avec des études de violon et d’alto qu’il a achevées avec un Certificat supérieur. Après ses études de droit, il débute le chant au conservatoire de Lausanne, puis il est admis en 2013 à la Haute école de musique de Genève dans la classe de Gilles Cachemaille où il a obtenu en 2016 le titre de Bachelor of Arts. Actuellement il suit le cursus de Master également auprès de M. Cachemaille tout en se perfectionnant auprès de Klaus Mertens ou Lioba Braun. Son répertoire s’étend de la musique renaissance jusqu’à la musique contemporaine. Ainsi on l’a notamment vu dans les Vêpres de Monteverdi, en passant par la passion selon Saint Jean de Bach, dans différents airs mozartiens, dans Mahler ou dans les Goethe Lieder de W. Rihm en présence du compositeur. En 2016, il a été finaliste du concours Mahler de Genève. Pour la saison 2016-2017, Raphaël interprétera entre autres le rôle de Valentin, diverses cantates de Bach, le Pèlerinage à la Rose de Schumann, Platée de Rameau ou le De Profundis de N. Bruhns.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s